top of page
  • Photo du rĂ©dacteurVincenzo Aiello

đŸ€ CETTE SCÈNE QUI M’A MARQUÉ : LĂ -haut

Aujourd’hui, alors que je buvais mon cafĂ© sur une terrasse le matin, j’ai remarquĂ© un nuage qui avait la forme d’une maison. J’ai alors tout de suite pensĂ© au film "LĂ -haut" du studio Pixar sorti en 2009.


Puis, j’ai eu envie d’écrire, d’écrire sur l’une des scĂšnes d’introductions, les plus poignantes du cinĂ©ma.


La scĂšne nous raconte l’évolution d’une vie. Nous suivons Carl et Ellie, depuis leur rencontre jusqu’à la fin de leur histoire d’amour. C’est une magnifique illustration du passage du temps, de l’évolution des rĂȘves, et des alĂ©as de la vie.


Les premiĂšres notes de musique de Michael Giacchino nous plongent immĂ©diatement dans l’ambiance douce-amĂšre de cette scĂšne. La mĂ©lodie au piano est Ă  la fois nostalgique et remplie d’espoir, un Ă©cho aux Ă©motions des personnages. On commence par dĂ©couvrir Carl et Ellie enfants, unis par une passion commune pour l’exploration et l’aventure. Leur rĂȘve de visiter les Chutes du Paradis devient le fil conducteur de leur relation.


Le montage fluide nous fait traverser les annĂ©es Ă  une vitesse vertigineuse, mais chaque moment est rempli de dĂ©tails significatifs. Les petits gestes du quotidien, les rires partagĂ©s, les Ă©preuves traversĂ©es ensemble. Pixar parvient Ă  capturer l’essence d’une vie entiĂšre en quelques minutes, sans un seul mot, seulement avec la puissance des images et de la musique.


Un moment particuliĂšrement touchant est celui oĂč Carl et Ellie rĂ©novent leur maison. Chaque coup de pinceau et chaque clou enfoncĂ© symbolisent leur investissement dans leur avenir commun. Pourtant, la rĂ©alitĂ© de la vie les rattrape. Les Ă©conomies prĂ©vues pour leur voyage aux Chutes du Paradis sont sans cesse utilisĂ©es pour faire face aux imprĂ©vus de la vie : la voiture qui tombe en panne, les rĂ©parations de la maison, les factures mĂ©dicales. On voit leur rĂȘve d’enfant s’éloigner peu Ă  peu, mais leur amour et leur complicitĂ© restent intacts.


Un des moments les plus poignants de cette scĂšne est celui oĂč Ellie dĂ©couvre qu’elle ne peut pas avoir d’enfant. La sĂ©quence commence joyeusement, avec Carl et Ellie peignant une chambre de bĂ©bĂ©, rĂȘvant de l’avenir. Mais la transition vers la salle d’attente d’un cabinet mĂ©dical et la tristesse sur le visage d’Ellie sont dĂ©vastatrices. La douleur de cette rĂ©vĂ©lation est palpable.

Pourtant, ils trouvent la force de continuer ensemble, en redoublant d’affection et de soutien l’un pour l’autre.


L’apothĂ©ose Ă©motionnelle de la scĂšne arrive lorsque Ellie tombe malade. Carl, dĂ©sormais seul, se retrouve confrontĂ© Ă  la perte de celle qui a partagĂ© sa vie, ses rĂȘves et ses espoirs. Le moment oĂč Carl retrouve le carnet d’aventures d’Ellie est dĂ©chirant. À travers les pages, on dĂ©couvre que pour Ellie, leur vie ensemble Ă©tait l’aventure qu’elle avait toujours souhaitĂ©. Chaque instant partagĂ© avec Carl valait plus que n’importe quel voyage aux Chutes du Paradis.


La derniĂšre image de la scĂšne, oĂč Carl s’assoit devant leur maison, dĂ©sormais vide, avec le ciel rougeoyant du coucher de soleil en arriĂšre-plan, est une ode Ă  la beautĂ© de la vie. C’est une scĂšne qui nous rappelle que l’aventure se trouve dans les moments simples et prĂ©cieux du quotidien.


Pour toutes ces raisons, lorsque je veux me rappeler pourquoi j’ai souhaitĂ© faire du cinĂ©ma
 eh bien, je regarde cette scĂšne et je me souviens.


Et toi ? Est-ce que cette scĂšne t’a marquĂ© ?





29 vues0 commentaire

Comments


  • 1200px-IMDb_Logo_Square.svg
  • Swiss Films
  • Facebook
  • Instagram
  • LinkedIn
bottom of page