top of page
  • Photo du rĂ©dacteurVincenzo Aiello

đŸ€ CETTE SCÈNE QUI M’A MARQUÉ : Le Parrain

En ce jour pluvieux du mois de mai, qui ressemble Ă©trangement Ă  une journĂ©e d’automne, j’ai eu envie d’écrire sur l’un des films les plus respectĂ©s de l’histoire du cinĂ©ma. J’ai nommĂ© "Le Parrain" de Francis Ford Coppola.


Je ne vais pas cacher le suspense plus longtemps, je suis en totale admiration devant la mise en scĂšne et l’écriture du Parrain depuis trĂšs longtemps. À chaque fois que je revois les deux premiers (mettons le troisiĂšme de cĂŽtĂ© hahah), je me dis qu’on n'est pas loin d’avoir un film oĂč chaque scĂšne est littĂ©ralement un chef d’Ɠuvre.


Mais aujourd’hui, j’ai dĂ©cidĂ© de vous parler d’une scĂšne peut-ĂȘtre un peu moins sous les feux des projecteurs habituellement, mais qui me touche tout particuliĂšrement. En 1974 sortait "Le Parrain, 2Ăšme partie". Un rĂ©cit qui raconte la radicalisation de Michael Corleone dans sa posture jusqu’à devenir intraitable.


Nous sommes proches du dĂ©nouement du film lorsque Tom Hagen (le « consigliere » de Michael Corleone) se rend en prison afin de rendre visite Ă  Frankie Pentangeli (le traĂźtre). Tout l’enjeu de cette scĂšne est de trouver une fin "acceptable" pour Frankie qui, durant la crĂ©ation de l’empire Corleone, a Ă©tĂ© une piĂšce maĂźtresse de la famille.


DĂšs le dĂ©but de la scĂšne, la camĂ©ra est pudique. Elle se cache derriĂšre le grillage de la prison, comme pour laisser de l’intimitĂ© Ă  Tom et Frankie. Nous ne sommes pas sensĂ© assister Ă  cette discussion.


La scĂšne est un plan sĂ©quence oĂč les personnages marchent de droite Ă  gauche, symbole du voyage vers le passĂ©. La thĂ©matique est donc posĂ©e dĂšs le dĂ©but. Frankie suit Tom, comme pour nous montrer qu’il reste attachĂ© Ă  son passĂ© malgrĂ© sa trahison.


Les deux vieux amis commencent par allumer un cigare, ils sont dĂ©contractĂ©s, ils viennent du mĂȘme monde. Chacun admettant le rang de l'autre dans la hiĂ©rarchie mafieuse.


La scÚne est composée de 3 parties :


  • Le dĂ©but du couloir, on reparle indirectement de la trahison.

  • Le milieu du couloir, on parle de Frankie et de ce qu'il a reprĂ©sentĂ© pour la famille.

  • La fin du couloir, on parle indirectement de la solution Ă  apporter.


Je passe le dĂ©but du dialogue qui fait directement rĂ©fĂ©rence Ă  la façon dont Michael Corleone a stoppĂ© la trahison de Frankie pour aller directement Ă  la deuxiĂšme partie : Les deux hommes parlent du passĂ©, de la crĂ©ation de l’empire Corleone et de l’implication de Frankie dans celui-ci. ChargĂ© de nostalgie, ce discours permet Ă  Tom d’admettre la valeur de Frankie. La famille sait ce qu’il a fait pour elle dans le passĂ© et ne l’oublie pas.


La musique fait son entrĂ©e Ă  travers la valse composĂ©e par Nino Rota, qui vient convoquer la gravitĂ© de ce qui est sur le point d’ĂȘtre discutĂ©.


Tom convoque alors habilement l’histoire en expliquant que dans l’empire romain, lorsqu’un complot contre l’empereur Ă©tait dĂ©jouĂ©, on donnait toujours une chance au traĂźtre de se racheter. La camĂ©ra s’est arrĂȘtĂ©e, nous sommes visuellement au bout du couloir. C’est le dĂ©nouement.


Frankie rĂ©pond alors que dans ces cas-lĂ , si le traitre se suicidait, sa famille Ă©tait prise en charge. Ce Ă  quoi Tom rĂ©pond que c’était un bon deal. Les deux hommes se serrent la main. Indirectement, la mort de Frankie vient d’ĂȘtre actĂ©e.


Frankie regarde Tom s’éloigner.


À chaque fois que je revois cette scĂšne, je suis Ă©mu par la façon dont Coppola met en scĂšne, avec pudeur, un instant dĂ©chirant. Le jeu de Robert Duvall et Michael V. Gazzo est tendre et touchant. Je ressens, dans la discussion, tout l’enjeu d’une conversation qui n’a en rĂ©alitĂ© jamais totalement lieu frontalement.


C’est pour moi un exemple parfait d’élĂ©gance de la mise en scĂšne au service du scĂ©nario. C’est une trĂšs grande scĂšne de cinĂ©ma, simple et sans fioritures.


Pour toutes ces raisons, lorsque je veux me rappeler pourquoi j’ai souhaitĂ© faire du cinĂ©ma
 eh bien, je regarde cette scĂšne et je me souviens.


Et toi ? Est-ce que cette scÚne t'a marqué ?




42 vues0 commentaire

Comments


  • 1200px-IMDb_Logo_Square.svg
  • Swiss Films
  • Facebook
  • Instagram
  • LinkedIn
bottom of page